Comment aménager un jardin paysager ?

Aménager un jardin paysager consiste en la création d’un espace extérieur aussi harmonieux et agréable visuellement que possible. Cet aménagement doit répondre à vos désirs, à vos goûts et également à vos besoins. Le jardin paysager peut se faire partout, sur un petit terrain, pour un jardin tout en longueur ou encore un espace piscine. Il peut également avoir tout les styles, à la Française, jardin anglais ou bien Feng Shui.

paysagiste pas cher

>>Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement chez les paysagistes de votre région <<<

Deux définitions pour le jardin paysager

Le sens originel

À la base, un jardin paysager était conçu pour évoquer et ressembler à un paysage naturel. Un peu à l’image d’un jardin anglais du 18e siècle, il devait être irrégulier, avec des allées sinueuses et des plantes donnant l’impression de pousser de manière spontanée. La symétrie n’était pas la bienvenue. Le jardin à la française n’était donc pas perçu comme un jardin paysager.

À l’inverse, un jardin exotique, japonais ou méditerranéen cherchant réellement à évoquer le paysage typique de ces lieux, est toujours considéré comme un jardin paysager.

Le sens plus large

Désormais, on utilise le terme de jardin paysager pour tous les jardins structurés de manière à modeler un espace extérieur harmonieusement. Finalement c’est donc un jardin conçu par un paysagiste, ou à la façon de ce dernier. Peu importe désormais que le lieu évoque un paysage naturel, ou bien qu’il y ait beaucoup de symétrie. S’il y a eu une recherche esthétique et un dessin sur un plan, alors on peut parler d’un jardin paysager.

Tous les espaces verts imaginés en amont, sont désormais considérés comme des jardins paysagers. À l’inverse, le jardin de curé où l’on ajoute une plante selon nos envies et qui se transforme à notre guise, ne rentre pas dans cette catégorie. Il faut que ce soit un jardin pensé et réfléchi.

La réalisation du jardin paysager se fait en plusieurs étapes

Il y a d’abord une réflexion globale pour cibler les envies et les goûts du ou des propriétaires. Vient ensuite le plan, le gros œuvre, la définition de l’ossature du jardin et les finitions.

La réflexion et l’imagination du jardin

C’est l’étape primordiale qui va signer l’aménagement paysager. Il faut donc tout d’abord se fixer un budget. Il peut évidemment se décliner sur plusieurs années. On peut faire un budget pour l’implantation de départ, puis un budget pour les années suivantes.

Il faut ensuite se poser quelques questions. Un paysagiste saura vous poser les bonnes questions, si vous le faites seul vous devez vous interroger sur vos besoins et vos envies, tel que les terrasses, le potager, les jeux pour les enfants, peut-être un projet de piscine, des pelouses, un verger, etc.

Important également, il faut être honnête sur le temps que pourrez consacrer à votre jardin une fois que celui-ci sera en place. Combien d’heures par semaine ou par mois serez-vous disponible pour tondre, tailler, traiter, nettoyer. Un jardin réclamant trop d’entretien alors que vous avez peu de temps, n’est évidemment pas une bonne idée. Rapidement il ne ressemblera plus à l’espace harmonieux que vous aviez conçu au départ.

jardin paysager tout savoir

>>Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement chez les paysagistes de votre région <<<

Le plan du jardin

Après avoir noté tout ce dont vous rêvez pour votre jardin, il sera temps de dessiner votre espace vert avec autant de précision que possible. Une ou plusieurs feuilles à grands carreaux vous permettront de faire l’échelle 1 cm pour 1 m. Pas besoin d’avoir des talents de dessinateur, il faut simplement s’assurer de la place nécessaire pour chaque partie.

Bien sûr, le paysagiste vous permettra de découvrir des plans plus précis avec des images ou des dessins de votre futur jardin. C’est la meilleure façon de ne pas se tromper et d’obtenir le résultat escompté.

Le gros œuvre

Il faut commencer par labourer la totalité du jardin, c’est indispensable pour que les plantes et les arbres se développent rapidement et sainement. Il faut ensuite modeler le terrain, faire des creux, des buttes, peut-être plusieurs paliers si votre terrain est en pente.

On créé directement les terrasses, les allées et tout ce qui est en dur, peut-être une fontaine, ou un petit ruisseau artificiel. Il faut également prévoir tout ce qui va être enterré, comme les câbles pour l’éclairage, ou bien l’arrosage automatique.

L’ossature du jardin

Ici, il s’agit de planter en priorité les haies qui vont délimiter le jardin. On plante également les arbres les plus grands, et on pose la pelouse ou la prairie. Cette ossature permet de structurer le jardin. Ce sera la base, et ensuite on pourra adapter et changer de style dans les années à venir, mais généralement en conservant cette ossature.

Les finitions

Vient ensuite le temps des finitions. On ajoute le mobilier de jardin, les petits arbustes, les pots de fleurs, et tous les objets de décorations que l’on souhaite. L’intégration se fera facilement et harmonieusement si vous les aviez prévus au départ et intégrés au plan. Le jardin paysager sera alors terminé, et il ne vous restera plus qu’à en profiter. Bien sûr, vous pourrez le faire évoluer au fil du temps, selon vos envies et vos besoins.

>>Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement chez les paysagistes de votre région <<<